actualités

Lettre d'information ACS du 2 octobre 2017

Publié le 02 octobre 2017

Édouard Philippe dévoile le plan d'investissement de 50 milliards

Édouard Philippe a présenté, lundi 25 septembre, le plan d’investissement de 50 milliards d’euros. La priorité est donnée à la transition écologique (15 milliards d’euros), la formation (15 milliards), la modernisation de l’action publique (5 milliards), des transports (5 milliards), de l’agriculture (5 milliards) et du système de santé (5 milliards). Ce plan, qui sera lancé dès 2018, comprendra notamment le dernier volet du programme d’investissement d’avenir (PIA). Il sera également financé par des crédits budgétaires, complétés par des redéploiements de crédits existants et des instruments « innovants ».

CSG : 4,5 milliards de gain pour l'Etat en 2018

En 2018, les cotisations salariales maladie et chômage pour les salariés du privé vont être supprimées en deux temps : -2,2 points en janvier et -0,95 point à l’automne. Avec cette mesure, le gouvernement va gagner 4,5 milliards d’euros. Le gain de pouvoir d’achat promis aux actifs en année pleine s’élèvera à 7 milliards d’euros. La baisse dégressive des cotisations maladie va bénéficier à 75% des indépendants. Les retraités et les bénéficiaires de revenus du capital seront les contributeurs nets de cette réforme.

Un budget 2018 conçu pour relancer l'investissement dans les entreprises

Pour la première loi de finances qu'il supervise en tant que chef de l'État, Emmanuel Macron a choisi de mettre l'accent sur les mesures d'attractivité, en mettant d’abord en place la réforme de la fiscalité du capital promise durant la campagne présidentielle. Contrairement à François Hollande, la nouvelle majorité a en effet pour objectif de réduire la taxation du capital productif pour encourager les Français à investir en actions et soutenir grâce à cela le financement des entreprises. Le projet de budget pour 2018 prévoit ainsi que les revenus du capital seront taxés à un taux unique de 30 % via le nouveau «prélèvement forfaitaire unique» (PFU). Les députés LREM de la commission des finances envisageraient même de faire profiter les commerçants, agriculteurs et indépendants de cette flat tax à 30 % sur leurs plus-values de cession d'actifs professionnels, indique Le Monde. L'allégement de la taxation du capital passera aussi par la suppression de l'ISF (impôt de solidarité sur la fortune) et son remplacement par un impôt sur la seule fortune immobilière (IFI).

La belle performance des fonds d'investissement français

Doublant pour la première fois les fonds anglais (2,38 milliards d'euros), les fonds d'investissements français ont pris la tête des plus grosses levées de capital en Europe (2,78 milliards d'euros levés depuis janvier 2017). Avec 1,86 milliard d’euros d'investissements réalisés en France de janvier à août, la French Tech se porte bien. Les efforts des politiques publiques sur l'innovation commencent à porter leurs fruits et les fonds français bénéficient d’un phénomène d’attractivité résultant du Brexit, puisque les fonds anglo-saxons cherchent à co-investir sur le marché français. Jean-David Chamboredon, président exécutif du fonds Isai, nuance toutefois ces bons chiffres en pointant le recul des investissements des business angels au premier semestre.

Bpifrance et la Banque Postale musclent leur soutien aux TPE

La banque publique a annoncé le lancement d’un nouveau prêt à destination des TPE. « A l'automne 2016, nous avons lancé un prêt sans garantie qui va jusqu'à 50.000 euros pour les TPE de plus de trois salariés. Celui-ci a été lancé notamment en Ile-de-France et dans la région Hauts-de-France. D'ici à fin 2018, il sera proposé partout en France. Mais ce n'est pas suffisant. Pour les entreprises de moins de trois salariés, nous sommes en train de lancer un nouveau prêt baptisé « flash TPE ». Sans garantie, il ira jusqu'à 10.000 euros», a détaillé Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance. Ces financements viendront compléter les garanties que Bpifrance accorde déjà aux TPE qui parviennent à décrocher un crédit auprès d'une banque. Sollicitée par Bruno Le Maire, la Banque Postale s'apprête elle aussi à lancer une offre de prêt en ligne pour des crédits de petits montants souscrits par des TPE. Ces prêts devraient être proposés d'ici le mois de novembre et devraient bénéficier d'une garantie de Bpifrance ou de la Siagi.

Les syndicats français commencent à s'intéresser aux travailleurs non salariés

Face à l’émergence des autoentrepreneurs et des travailleurs ubérisés, les syndicats s’intéressent de plus en plus à ces nouvelles formes d’emploi et aux conditions de travail de ces travailleurs. Dès 2015, l’Union nationale des syndicats autonomes (UNSA) a mis en place un syndicat des chauffeurs privés et des voitures de tourisme avec chauffeur (SCP/VTC). La CGT et la CFDT ont modifié leurs statuts pour accueillir tous les types de travailleurs et non plus uniquement les salariés. Par ailleurs, la fédération communication, conseil, culture (F3C) de la CFDT a lancé la plateforme numérique CFDT Union pour épauler les travailleurs non salariés, autoentrepreneurs et free-lances à la fin de l’année 2016.

Pays de Rennes : Hausse des mises en chantier de logements début 2017

Après deux trimestres de recul, le volume des mises en chantier de logements est reparti à la hausse début 2017 sur Rennes Métropole, indique une enquête de l’Audiar (agence d’urbanisme). 1.503 logements ont ainsi été mis en chantier sur Rennes et dans les communes périphériques au cours du premier trimestre 2017. C’est la promotion immobilière privée qui est la principale bénéficiaire de ce marché.