Aides

Utilisation des produits phytosanitaires : de nouvelles aides d’équipements pour améliorer les pratiques

Aides

Publié le 16 décembre 2019

Aides de l'agence de l'eau Loire Bretagne

Dans le cadre du plan Ecophyto II, l’Agence de l’eau Loire Bretagne vient d’ouvrir un Appel A Projet (AAP) du 15 novembre 2019 au 15 février 2020 auprès des exploitants dont le siège d’exploitation est situé en Bretagne. Il a pour objectif la diminution de l’utilisation des produits phytosanitaires et l’aménagement de l’aire de remplissage du pulvérisateur en finançant les investissements agro-environnementaux. 370 000 € sont mobilisés pour cet AAP avec un taux maximal d’aide de 40%.

Il concerne le financement des investissements suivants :

  • matériels de désherbage alternatif (bineuse, herse étrille, houe rotative, écimeuse, système de guidage automatisé sur bineuses et desherbineuse, robots autonomes) ;

  • matériels d’éclaircissage mécanique et de broyage en arboriculture et maraichage ;

  • aménagement aire de remplissage du pulvérisateur

Pour être éligible à l’aide, l’investissement doit être au minimum de 4 000 € et de 50 000 € maximum.

Un plafond d’investissement est défini pour chaque investissement, par exemple :

  • aménagement d’une aire de remplissage du pulvérisateur : 15 000 €

  • dispositif de traitement ou de gestion des effluents phytosanitaire : 6 000 €

  • herse étrille : 7 000 €

  • houe rotative : 10 000 €

  •  …

Attention, l’aide obtenue dans le cadre de cet AAP n’est pas cumulable avec celles possibles dans d’autres dispositifs (par exemple le PCAEA dispositif 411a).

Un préalable à cette demande d’aide : la réalisation d’un diagnostic phytosanitaire du siège d’exploitation par un agent agréé CRODIP est obligatoire (cf listing disponible sur le site du crodip

Les formulaires de demande d’aide et notices sont disponibles sur le site de l’agence de l’eau Loire Bretagne.

Une fois établi, le dossier de demande d’aide doit être transmis en double exemplaire, par voie postale de préférence en recommandé avec accusé de réception, à l’Agence de l’Eau Loire Bretagne. 

Remarque : le demandeur d’aide n’est autorisé à démarrer la procédure d’acquisition du matériel et/ou de commencement des travaux qu’après réception du courrier de l’agence de l’eau lui donnant l’autorisation de démarrer les travaux.

Christian Sicard