Fiscal

Financement à la reprise d’entreprise : quelles solutions ?

Fiscal

Publié le 29 juin 2020

Conseils pour financer la reprise d'entreprise

Vous souhaitez vous lancer dans une reprise d’entreprise ? Pour votre projet, vous devrez tout d’abord réfléchir à vos besoins financiers pour concrétiser votre investissement (quel est le prix auquel est cédée l’entreprise ?) et pour lancer votre activité elle-même. Découvrez les différentes solutions qui s’offrent à vous.

L’apport personnel

Pour reprendre une entreprise, il est important que vous ayez constitué un apport personnel. Les banques acceptent généralement de vous suivre dans votre projet à partir du moment où vous apportez 25 à 30 % de la somme nécessaire en fonds propres. Pour constituer cet apport, vous pouvez solliciter certaines aides, comme les prêts d’honneur accordés par le réseau Entreprendre Bretagne.

Solliciter vos proches

Donations, prêts, participations au capital… N’hésitez pas à solliciter famille et amis pour vous aider, d’une façon ou d’une autre, à financer votre projet de rachat d’entreprise. Les particuliers investissant dans une entreprise peuvent bénéficier d’avantages fiscaux.

Le crédit-vendeur

Dans le cadre spécifique d’une reprise d’entreprise, le cédant lui-même peut consentir un prêt au repreneur, en acceptant d’échelonner le paiement d’une partie du prix de la cession. Ce système est gagnant-gagnant car le vendeur peut obtenir un prix de vente plus élevé (car cela demande qu’il endosse également une partie du risque lié à ce rachat) alors que le repreneur, quant à lui, peut se présenter auprès des banques avec un dossier plus solide.

L’emprunt bancaire

L’emprunt bancaire est souvent incontournable pour financer le rachat d’une entreprise. Vous pouvez commencer par vous tourner vers votre banque personnelle, qui peut vous offrir davantage de confiance si elle connaît votre rigueur. Vous pouvez également solliciter un courtier, afin de dénicher le taux le plus avantageux. Toutefois, les banques sont des entreprises qui cherchent à minimiser le risque. Vous devrez donc mettre en œuvre des mécanismes de garantie.

Les autres sources de financement

Il existe également des systèmes de financement alternatifs, notamment les systèmes participatifs. Le principe : se passer des intermédiaires (c’est-à-dire les établissements bancaires). Ainsi, le crowdfunding et le crowdlending sont deux modes de financement participatif. Dans le cadre du crowdfunding, les prêteurs reçoivent en contrepartie des parts dans le capital. Pour le crowdlending, la personne qui finance reçoit des intérêts d’emprunt et non des parts de l’entreprise. Vous pouvez également créer une holding, c’est-à-dire une société qui prend des participations financières dans d’autres sociétés et en dirige ou en contrôle l’activité, pour acheter la société cible.

Le Pass Création, aide spécifique à la région Bretagne

Le Pass Création est une aide spécifique à la reprise des entreprises en Bretagne. Si elle ne permet pas un financement à proprement parler, elle offre la possibilité aux créateurs et aux repreneurs d’entreprise de bénéficier d’un accompagnement pour le montage de leur plan financier. L’accompagnement individuel s’effectue en trois étapes :

  • Le montage et la structuration du projet jusqu’à une première ébauche de business plan.
  • La structuration financière, permettant de monter le plan de financement et solliciter les prêts et aides adaptés.
  • L’accompagnement post-reprise, qui permet au chef d’entreprise d’être aidé dans la gestion et le développement de son projet.

Si vous cherchez des pistes pour financer votre projet de reprise d’entreprise, nous vous invitons à prendre contact avec CERFrance Brocéliande. Nous nous ferons un plaisir de vous orienter vers les sources de financement les plus adaptées à votre situation.