Fiscal

Prélèvement à la source : quand et comment opter pour le taux personnalisé, le taux individualisé ou le taux neutre ?

Fiscal

Publié le 16 mai 2018

Prélèvement à la source: quand et comment opter pour le bon taux ?

Dès le 1er janvier 2019, le prélèvement à la source (PAS) sera imputé sur vos revenus 2019.

Si vous êtes salarié, sans emploi ou retraité, l’impôt sera prélevé directement par l’organisme qui verse votre revenu (employeur, Pôle Emploi, caisse de retraite) en fonction d’un taux calculé et transmis directement par l’administration.

Si êtes indépendants ou si vous percevez des revenus fonciers, l’administration calculera des acomptes mensuels ou trimestriels (sur option) qui seront prélevés directement sur votre compte bancaire.

Quel taux sera retenu ?

De base, ce sera le taux personnalisé qui sera pris en compte. Il est actuellement calculé sur la base de vos revenus 2017 suivant l’équation : impôt /revenu imposable (hors rcm, gains divers...).

Si vous êtes en couple, vous pourrez opter pour un taux individualisé qui permet de prendre en compte les différences de revenus entre conjoints. Le montant des prélèvements cumulés mensuels restera identique mais ce taux offre une répartition différente du paiement de l’impôt entre les conjoints.

Dernier cas de figure, si vous ne souhaitez pas que votre employeur ait connaissance votre taux de prélèvement à la source, vous pourrez opter pour un taux non personnalisé ou neutre. Ce taux ne prendra pas en compte votre situation familiale et sera calculé uniquement en fonction de votre rémunération. Attention, si ce taux est inférieur à votre taux personnalisé, vous devrez verser la différence à l’administration mensuellement.

Les options pour le taux individualisé ou neutre pourront se faire jusqu’au 15 septembre 2018 sur le site impots.gouv.fr, rubrique « gérer mon prélèvement à la source ».

Hervé Conan