actualités

Lettre d'information ACS du 28 août 2017

Publié le 28 août 2017

Le climat des affaires au plus haut depuis 2011

D’après des données publiées par l’Insee le 24 août, la confiance des chefs d’entreprise dans l’économie a augmenté en août, pour le quatrième mois consécutif. Le climat des affaires a ainsi gagné un point pour atteindre 109, c’est-à-dire cinq points de plus par rapport à janvier. C'est dans l'industrie que la hausse est la plus importante. L'indice s'élève de trois points en août pour atteindre son niveau le plus haut en dix ans. L'indicateur augmente de deux points dans les services, où il dépasse sa moyenne de long terme. En revanche, il accuse le coup dans le commerce de détail, où il perd quatre points en un mois. Il se replie légèrement d'un point dans le secteur du bâtiment. Cette embellie ne profite toutefois pas à l’emploi dont l’indicateur se replie de deux points à 105. L’institut de statistiques souligne en dernier lieu que l'indicateur de retournement pour l'ensemble de l'économie reste malgré tout dans la zone indiquant un climat conjoncturel favorable.

Entrepreneuriat : les créations d'entreprises traditionnelles s'envolent

D’après l’enquête annuelle réalisée par l'Agence France entrepreneur (AFE), les créations d'entreprises ont progressé de 5,5% en 2016, effaçant le repli de 4,7% observé un an plus tôt. 554.028 entreprises ont ainsi vu le jour l'année dernière. Dans le détail, on remarque que l’année 2016 a été marquée par une nouvelle augmentation du nombre d’entreprises « traditionnelles » telles que les SARL, les SAS (+10% par rapport à 2015 et +37% par rapport à 2012). En forte baisse depuis 6 ans (-38%), les créations de micro-entreprises se sont stabilisées en 2016 (-0,15% par rapport à 2015). L’enquête relève toutefois que ce rebond de l'entrepreneuriat n’a pas d’effet sur l’emploi. Les nouveaux entrepreneurs semblent davantage motivés par la création de leur propre emploi au détriment d'une logique de développement de leur entreprise, explique l’AFE. L’enquête met enfin en avant la désertification de certains territoires notamment ruraux : en 2016, seules 25% des nouvelles entités s’y sont installées.

Bretagne Active finance les créateurs d'entreprise

Créée il y a 22 ans, l’association Bretagne Active intervient en appui à la création ou reprise d’entreprises dans les principales villes de Bretagne. Les conseillers techniques de l’association se chargent d’analyser le dossier. Si ce dernier est jugé suffisamment solide, Bretagne Active conseille le créateur et le finance sous forme de prêts, garanties d'emprunt, primes, apports en capitaux pouvant aller de 1.000 euros à 1,5 million d'euros. L'an dernier, Bretagne Active a financé 642 projets, de la petite association culturelle à l'entreprise d'insertion en passant par le maintien du dernier commerce de centre-bourg. Son action a permis de créer ou consolider plus de 3.700 emplois en 2016.

Assurance-chômage : le casse-tête de l'ouverture aux indépendants

Promis par Emmanuel Macron lors de sa campagne, l’extension de l’assurance-chômage aux indépendants s’annonce difficile. Il faudra en effet prendre en compte une population aux multiples visages, le cumul ou non de revenus issus de plusieurs sources et la détermination du fait générateur de l’indemnisation. Deux scénarios sont envisagés par l’Assurance-chômage : absorption par le régime actuel basé sur une logique contributive (via des cotisations) ou création d'un régime assis sur la solidarité (impôts). L’Unédic met en garde contre le risque d’inconstitutionnalité de cette dernière option.

Auto-entrepreneurs: le plafond du chiffre d'affaires doublé en 2018

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a confirmé que le plafond du chiffre d’affaires que les auto-entrepreneurs doivent respecter pour bénéficier de ce statut sera doublé en 2018. Cette mesure figurera dans le projet de loi de finances présenté fin septembre.

Les carnets de commandes du bâtiment bien remplis en août

Selon les chiffres de l'Insee publiés le 24 août, malgré un climat des affaires un peu moins favorable en août par rapport au mois précédent, l'industrie du bâtiment affiche des carnets de commandes bien remplis, permettant d’assurer 7,4 mois de travail (moyenne long terme : 5,5 mois). Dans le détail, les chefs d’entreprises sont « moins nombreux à signaler une augmentation de leur activité passée » et ils sont aussi moins nombreux à avoir augmenté leurs effectifs et prévisions d’embauches.

Compte pénibilité : Matignon met fin à « l'usine à gaz »

Edouard Philippe a annoncé une réforme du compte prévention pénibilité. Il est rebaptisé « compte professionnel de prévention ». Cette décision a été saluée par le patronat, les syndicats se montrent plus inquiets. Sur les dix critères retenus par la réforme des retraites de 2014, le gouvernement veut en retirer quatre. Pour ces critères, les droits seront soumis à la reconnaissance d’une maladie professionnelle ayant entrainé un taux d’incapacité de plus de 10%. Les cotisations qui devaient financer la montée graduelle du compte de pénibilité vont être supprimées. En remplacement, la branche accidents du travail sera mise à contribution.