Employeurs

Contribution Sociale Généralisée : baisse des cotisations salariales

Employeurs

Publié le 12 février 2018

Baisse de la Contribution Sociale Généralisée (CSG)

La baisse des cotisations salariales entraîne une augmentation des salaires nets pour les 21 millions de salariés en France, sans distinction.

Le relèvement du taux de Contribution Sociale Généralisée (CSG)

Au 1er janvier 2018, le taux de CSG augmentera de 1,7 % et passera de 7,5 % à 9,2 % pour les revenus d’activité des salariés. 

La suppression de cotisations sociales salariales et le relèvement du taux de CSG 

Le texte vise à supprimer le paiement :

  1. de la cotisation salariale d’assurance maladie (0,75 %)

  2. des contributions d’assurance chômage (2,40 %)

« Soit une baisse de prélèvements équivalente à 3,15 % de la rémunération brute, sans impact sur les droits sociaux des intéressés ».

Cette mesure s’appliquera en deux temps au cours de l’année 2018 :

  1. Suppression au 1er janvier 2018 de la cotisation maladie et baisse de 1,45 % de la contribution pour le chômage (-2,40 %)

  2. Le 0,95 % restant étant supprimé au 1er octobre 2018.

Le net à payer en bas des bulletins de salaire sera revalorisé en deux temps, avec bien évidemment un différentiel distinct selon le niveau de rémunération :

  • Pour un salarié à 1500 € brut, l'augmentation de son niveau de rémunération sera de plus de 550 € par an en vitesse de croisière
  • Pour un salarié à 2200 € brut, l'augmentation de son niveau de rémunération sera de plus de 830 € par an en vitesse de croisière

La vitesse de croisière étant atteinte à compter du 1er octobre 2018, date de la suppression complète de la contribution chômage.

Alain Jubin