Social

Comment fonctionne le congé de paternité « allongé » à compter du 1er juillet 2021 ?

Social

Publié le 19 juillet 2021

Allongement du congé parternité

La loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 a allongé le congé de paternité et d’accueil de l’enfant de 11 à 21 jours.

Rappel : peuvent bénéficier du congé de paternité : le père et, le cas échéant, la personne vivant avec la mère. Ce congé est indemnisé par la sécurité sociale.

Allongement du congé à compter du 1er juillet 2021

Pour les naissances intervenant à compter du 1er juillet 2021 (ainsi que celles qui sont survenues avant le 1er juillet 2021, mais qui étaient censées intervenir à compter de cette date), le congé de paternité comportera une partie obligatoire, couvrant 4 jours de congé de paternité consécutifs adossés au congé de naissance (lequel s’élève à 3 jours, sauf durée plus élevée fixée par accord collectif) Au total, il y a donc 7 jours obligatoires de congé.

La deuxième période de congé de paternité, à savoir le solde de 21 jours (28 jours en cas de naissances multiples), pourra être prise à la suite ou plus tard, le cas échéant en la fractionnant. Le salarié pourra opter pour une prise de ce solde en deux périodes d'une durée minimale de 5 jours chacune.

Prise du congé dans les 6 mois. Le délai dans lequel le salarié doit prendre son congé passe de 4 à 6 mois à compter de la naissance de l’enfant.

Le délai de prévenance de l’employeur reste fixé à 1 mois. Il y aura en réalité deux délais de prévenance : l’un pour prévenir son employeur de la date prévisionnelle de l’accouchement ; l’autre pour l’informer de la date et de la durée de la ou des périodes de congés.

Avant/après du congé paternité

Ce qui ne change pas

Ce qui ne change pas dans le congé paternité