Patrimoine

Acquisition de parts de SCPI et déductibilité des intérêts d’emprunt

Patrimoine

Publié le 17 mai 2017

Acquisition de parts de SCPI et déductibilité des intérêts d’emprunt

En cas de démembrement de propriété de parts de sociétés de personnes (comme les sociétés civiles de placement immobilier) détenant un immeuble donné en location, seul l’usufruitier de ces parts est soumis à l’impôt sur le revenu à raison des revenus fonciers qu’il a pu percevoir, le nu-propriétaire ne percevant aucun revenu mais ayant vocation à devenir plein propriétaire des parts à l’extinction de l’usufruit.

Comme l’a rappelé récemment le Conseil d’État, les intérêts des emprunts contractés personnellement par le nu-propriétaire pour financer l’acquisition de la nue-propriété de telles parts ne peuvent être regardés comme une charge exposée en vue de l’acquisition ou de la conservation d’un revenu foncier. En conséquence, ces intérêts ne sont pas déductibles fiscalement des revenus fonciers que le nu-propriétaire percevrait d’autres biens immobiliers.