Social

Loi travail : protection des jeunes parents

Social

Publié le 02 décembre 2016

Protection des jeunes parents

Désormais, une salariée de retour d'un congé de maternité ne peut, sauf exceptions (faute grave notamment), être licenciée pendant 10 semaines (au lieu de 4 précédemment). De plus, si elle prend des congés payés dans la foulée de son congé de maternité, ce délai doit être décompté à partir de son retour de vacances. Et un licenciement, quel qu'en soit le motif, ne peut en aucun cas prendre effet ou être notifié pendant ces congés payés.

Enfin, sauf faute grave de l'intéressé ou impossibilité de maintenir son contrat de travail pour un motif étranger à l'arrivée de l'enfant, un salarié ne peut être licencié pendant les 10 semaines suivant la naissance de son enfant.