Social

Praticien et auxiliaire médical : nouveautés en 2018

Social

Publié le 18 janvier 2018

Les nouveautés 2018 pour les praticiens et auxiliaires médicaux

Un double appel de la contribution à la formation professionnelle et une déclaration sociale de revenus commune et dématérialisée.

Un double appel de la contribution à la formation professionnelle

La contribution à la formation professionnelle devient exigible en novembre de l’année de référence en lieu et place du mois de février de l’année suivante. Ainsi pour cette année transitoire, en complément de la contribution à la formation professionnelle 2017 appelée comme habituellement en février 2018, la contribution due au titre de l’année 2018 est ajoutée à l’échéance de novembre 2018.

Une déclaration sociale de revenus commune et dématérialisée

Afin de simplifier vos démarches administratives, la déclaration sociale de revenus des professionnels de santé conventionnés devient commune et unique.

Jusqu’en 2017, en tant que professionnel de santé affilié aux régimes PAM conventionnés, vous deviez effectuer deux déclarations sociales :

  • une auprès de votre Urssaf pour le calcul de vos cotisations et contributions sociales personnelles ;

  • une auprès de votre caisse de retraite pour le calcul de vos cotisations vieillesse et invalidité-décès.

En 2018, une seule déclaration de revenus sera nécessaire pour permettre de calculer l’ensemble de vos cotisations sociales. Cette déclaration sociale commune devra se faire en ligne sur le portail net-entreprises.fr*.

Cette déclaration commune de vos revenus est sans incidence sur les règles de calcul et le montant de vos contributions et cotisations sociales personnelles obligatoires qui s’effectuent selon les règles et taux en vigueur.

Le montant des prises en charge par votre caisse primaire d’assurance maladie reste inchangé.

Le calendrier, le moyen de paiement et les coordonnées bancaires utilisés restent les mêmes que ceux en vigueur actuellement auprès de votre Urssaf et de votre caisse de retraite.

* La déclaration dématérialisée est obligatoire, si votre revenu de l’année 2017 dépasse 10 % du plafond annuel de la Sécurité sociale de 2018.