actualités

Lettre d'information ACS du 6 juin 2017

Publié le 06 juin 2017

Macron : les mesures jugées prioritaires par les chefs d'entreprise

Selon une étude de Legalstart, 67,9% des personnes interrogées considèrent comme prioritaire l’ouverture des droits à l’assurance-chômage aux indépendants et entrepreneurs ; 65,6% sont en faveur de la suppression du RSI ; 56,3% sont pour la baisse du taux d’imposition sur les sociétés à la moyenne européenne de 25% pour soutenir la compétitivité ; 47,9% sont favorables à la création d’un système universel de retraites et 39,5% sont pour la création d’un droit à l’erreur dans les démarches administratives. En revanche, les chefs d’entreprises ne jugent pas nécessaire le remplacement de l’ISF par un impôt sur la fortune (38,2%), la création d’un service d’aide à la gestion des RH pour les PME-TPE (25,4%) ou d’une taxe européenne sur les prestations de services électroniques (24%).

Les patrons de PME en quête de repreneurs

D’après l’observatoire de la BPCE, le nombre total de cessions pour les PME et ETI est passé de 16.348 en 2013 à 15.364 en 2014, soit une baisse de 6%. 45.751 TPE ont été cédées ou transmises en 2014. Le baromètre révèle également que 77% des cessions de TPE ont lieu avant 55 ans. L’observatoire met en cause des politiques publiques mal orientées pour expliquer la faiblesse de ces chiffres. Il propose la création d’un guichet unique de la reprise ou de plateformes de mise en relation entre repreneurs et vendeurs.

Défaillances d'entreprises : la construction se relève, l'agriculture inquiète

D’après la dernière étude du cabinet Altarès portant sur les défaillances d’entreprises au premier trimestre 2017, le début d’année confirme le mouvement qui avait été initié l’an dernier (-3,9% de défaillances au T1 2017 par rapport au T1 2016). Mais tous les secteurs ne bénéficient pas de cette embellie : si la construction reste le secteur qui concentre le plus de défaillances d'entreprises (28% de l'ensemble), c'est aussi le deuxième secteur où la situation s'améliore le plus sur un an (-10,6%), derrière les activités financières et d'assurance (-15,3%). Les chiffres du secteur commercial, relativement à l'équilibre, cachent une réalité contrastée dans le commerce de détail. Les boutiques de vêtements (-17%) tirent leur épingle du jeu, alors que les soins à la personne souffrent (+26%), de même que l’activité de boulangerie-pâtisserie (+13%). Plusieurs secteurs souffrent particulièrement : l’agriculture (+19,7%) ou encore le transport routier (+11,9%). Au total sur un an, 69% des procédures sont des liquidations directes soit 10.802 entreprises (-3,8% au 1er trimestre 2017 par rapport au 1er trimestre 2016), 29% des jugements sont des redressements judiciaires soit 4.509 (-4,6%) et 2% sont des sauvegardes soit 356 (+1,7%).

La Région Bretagne va créer un nouveau dispositif pour l'accompagnement des créations et reprises

La Région Bretagne vient de publier un appel d'offres dans le but de sélectionner un ou plusieurs cabinets (4 au total) qui auront en charge l’accompagnement des créations d’entreprises et reprises d’affaires existantes sur le territoire. Il s'agit, pour la Région, de sécuriser les parcours de création ou de reprise et de déterminer la réelle viabilité des entreprises créées ou en passe d'être rachetées. Un budget total de 1,5 million d'euros a été alloué à ce projet et sera partagé en fonction du nombre de cabinets sélectionnés. Le démarrage de ce nouveau dispositif est prévu pour janvier 2018.

Armor Angels : 6,3 millions d’euros investis en 10 ans

Présidée par Michel Brandelet, l'association Armor Angels vient de fêter sa dixième année d’existence. Durant cette période, ce sont 6,3 millions d'euros qui ont été investis pour soutenir 19 sociétés. 250 emplois ont ainsi été créés ou préservés.

Réseau Entreprendre : le profil des porteurs de projets aidés

Dans sa dernière enquête panorama, l’organisme d’accompagnement Réseau Entreprendre dresse le portrait-robot des 4.671 porteurs de projets épaulés au fil des 5 dernières années. D’après les chiffres publiés, l’âge moyen des entrepreneurs ayant bénéficié d’un accompagnement s’élève à 39 ans, avec une forte progression des jeunes de moins de 30 ans sur les 5 dernières années. L’enquête révèle en outre que la parité est loin d’être atteinte, 83% des porteurs de projets soutenus étant des hommes. Dans le détail, 75% d’entre eux détiennent un bac+4, 70% entreprennent seuls et 48% ont été salariés avant de lancer leur propre activité. L’enquête révèle aussi que 59% des jeunes entreprises ont été créées dans le secteur des services et 17% dans l’industrie. En plus d’avoir créé 27.000 emplois au cours des 5 dernières années, les entreprises soutenues par le réseau font preuve d’une pérennité supérieure à la moyenne nationale : 91% des entreprises accompagnées étaient toujours en activité au bout de 3 ans d’activité, contre 71% au niveau national.

Bretagne : hausse de l'intérim en avril 2017

En avril, les effectifs intérimaires bretons ont progressé de 13,2%. C’est le secteur des services qui a connu la plus forte hausse (+22,8%), suivi par l'industrie (+15,6%), les transports (+12,8%), le commerce (+7,6%) et enfin le B-TP (+0,1%). Les contrats intérimaires ont progressé dans toutes les catégories de qualifications.