Social

Lait : la conjoncture présente des signes d'amélioration 

Social

Publié le 18 avril 2018

La conjoncture présente des signes d'amélioration

" La conjoncture présente des signes d'amélioration par rapport à la situation décrite au cours des derniers mois ", explique Benoît Rouyer, économiste au Cniel.

" Le pic printanier de collecte va, comme à son habitude, tirer de façon saisonnière les prix vers le bas, mais une reprise sur le second semestre 2018 constitue un scénario assez probable, sachant que l'ampleur de cette reprise restera, quoiqu'il arrive, modérée en raison des importants stocks d'intervention. "

Après un net fléchissement en fin d'année 2017, le cours mondial du beurre est reparti à la hausse depuis le début du mois de janvier 2018. " En revanche, celui du prix de la poudre de lait écrémé se maintient à un niveau historiquement très bas ", rappelle Benoît Rouyer. " À l'image de l'an dernier, un grand écart de valorisation entre les matières grasses et les protéines du lait devrait se maintenir tout au long de l'année 2018 ", résume-t-il.

Dans ce contexte, l'évolution de la production dans les principaux bassins de production et l'équilibre entre l'offre et la demande seront déterminants dans l'évolution des prix du lait payés aux producteurs ces prochains mois. Et, comme l'indique Benoît Rouyer, " la production laitière évolue de façon contrastée dans les deux principaux bassins exportateurs mondiaux " : baisse de plus de 3 % de la production laitière néo-zélandaise entre décembre 2017 et février 2018, mais " production assez dynamique en Europe ", en hausse d'un peu moins de 3 % sur les dix derniers mois.

Source : Winello