Fiscal

Comment reprendre une entreprise ?

Fiscal

Publié le 20 mai 2020

Reprise d'entreprise en Bretagne : par quoi commencer ?

La reprise d’une entreprise est parfois une solution plus judicieuse que la création à proprement parler. Vous ne reprenez pas seulement une entité : vous achetez également des locaux, une clientèle et un équipement. Cependant, il est évident que cette opération doit être mûrement réfléchie et rondement menée. Voici les différentes étapes à suivre pour la reprise d’une entreprise, quel que soit le secteur d’activité.

Choisir l’entreprise à reprendre

Reprendre une entreprise dans un secteur que vous maîtrisez vous offrira davantage de chances de réussite que si vous investissez dans un domaine dans lequel vous n’avez aucune connaissance. Vous gagnerez également en crédibilité auprès de vos futurs partenaires et clients. Pour définir le profil de l’entreprise que vous souhaitez reprendre, vous devez vous interroger sur :

  • Le secteur géographique concerné.
  • Le secteur d’activité.
  • La taille de l’entreprise, tant en termes de chiffre d’affaires qu’en nombre de salariés.
  • Le type d’entreprise : est-ce une start up ou une entreprise familiale ? Une grosse entreprise ou une TPE ? etc.

Ensuite, vous devrez vous renseigner sur les opportunités de reprise. Une étape loin d’être simple car les dirigeants qui souhaitent céder leur société restent souvent discrets sur le sujet, de peur que cela ne nuise à leur business. Vous risquez également de vous faire doubler par un client ou un partenaire de l’entreprise en question, qui aura eu vent de la mise en vente de l’entreprise de façon informelle. C’est pourquoi le réseau joue ici un rôle primordial : c’est souvent par ce biais que vous dénicherez la meilleure opportunité de reprise. Cependant, certains organismes peuvent vous aider, à l’instar des Chambres des métiers et de l’artisanat (CMA), qui facilitent les rencontres entre les cédants et les repreneurs. Les CMA vous aident à formaliser votre projet, tout comme CERFrance Brocéliande, qui vous accompagne dans votre projet de reprise en Bretagne.

Analyser et évaluer l’entreprise à reprendre

Une fois que vous avez trouvé une entreprise à reprendre, il convient d’en analyser précisément le fonctionnement. Pour ce faire, il sera indispensable de s’entretenir avec le dirigeant et d’obtenir un maximum d’informations sur son fonctionnement, ses perspectives, ses points forts et ses points faibles, la clientèle, l’évolution du chiffre d’affaires et de l’activité en général, l’organisation de l’entreprise, la date prévue de cessation, etc. Il faudra ensuite évaluer l’entreprise à reprendre. Pour les grosses opérations, un audit d’acquisition sera réalisé par un cabinet mandaté par le repreneur potentiel. Cela permet d’obtenir l’avis d’un tiers de confiance, de détecter les risques liés à l’opération, d’examiner les données comptables, etc. L’objectif ? Déterminer si l’on poursuit le processus de reprise de l’entreprise ou non.

Etablir le plan de reprise de l’entreprise

C’est après ces différentes étapes que l’on rentre dans le vif du sujet : établir le plan de reprise de l’entreprise. Il comprend :

  • Un montage juridique : quelle forme juridique va prendre l’entreprise ? Comment seront composés l’actionnariat et le capital social ?
  • Un plan opérationnel : il vise à définir la stratégie que souhaite mettre en place le repreneur après le rachat effectif, que ce soit sur le plan commercial, de l’approvisionnement, des investissements, du personnel, etc.
  • Un montage financier : quelle sera la part de fonds propres ? Dans quelle mesure aura-t-on recours à un emprunt bancaire ? etc.
  • Un plan prévisionnel de la reprise : il s’agit de reprendre les données du dernier arrêté comptable et de traduire financièrement le projet de reprise.

C’est souvent pendant la réalisation du plan de reprise qu’ont également lieu les négociations entre les deux parties. Au terme de celles-ci, un protocole d’accord est signé. Il s’agit d’un acte juridique qui matérialise la reprise. La vente peut ensuite être signée et les fonds levés. Tout au long du processus de reprise, il est indispensable de se faire accompagner par un expert-comptable pour saisir toutes les subtilités. Si vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à prendre contact avec nous.