L’aide du deuxième volet du fonds de solidarité initialement à 2000 € est portée à 5 000 €. Cette aide est accessible aux entreprises qui :

  • ont bénéficié du premier volet du fonds (l1 500 € ou moins),
  • emploient, au 1er mars 2020, au moins un salarié en contrat à durée indéterminée ou déterminée,
  • se trouvent dans l'impossibilité de régler leurs dettes exigibles dans les trente jours suivants,
  • ont vu leur demande d'un prêt de trésorerie faite depuis le 1er mars 2020, auprès d'une banque dont elles étaient clientes à cette date, refusée ou restée sans réponse passé un délai de dix jours.

L’instruction des dossiers associera les services des Régions et de l’État au niveau régional à compter du 15 avril.

Sources