actualités

Lettre d'information ACS du 27 janvier 2020

Publié le 27 janvier 2020

Europe : l'activité du secteur privé ralentit en janvier 

D'après la dernière estimation de l'indice PMI composite du cabinet Markit, la croissance de l'activité privée en zone euro a stagné en janvier. L'indice reste en effet inchangé à 50,9, comme en décembre. Si la croissance s'est maintenue en France et en Allemagne, des signes de faiblesse persistent par ailleurs : volume de nouvelles affaires en stagnation, croissance de l'activité au ralenti. Malgré cette stagnation, des tendances positives sont identifiées. L'expansion des services s'est ainsi poursuivie et le plus fort de la crise dans l'industrie manufacturière semble être passé. 

Bruno Le Maire : « 8 milliards d'euros vont être investis en France » par des groupes étrangers 

Selon le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, 8 milliards d'euros d'investissements étrangers vont être investis en France, ce qui devrait permettre la création de plusieurs milliers d'emplois. Le ministre a pointé l'attractivité économique de la France et « sa reconquête » industrielle après « des années de débâcle industrielle ». Il a en outre mis en avant l'allègement de la fiscalité sur le capital qui favorise l'innovation. 

France : les défaillances d'entreprises au plus bas en 2019, mais en hausse sur les grosses PME 

Selon une étude publiée par le cabinet Altarès, les défaillances d'entreprises en France sont au plus bas depuis 10 ans, mais celles des PME de plus de 50 salariés ont augmenté de 13,8% en 2019. Au total, 347 défaillances de PME comptant entre 50 et 250 salariés ont été recensées l'an dernier, soit près d'une par jour. « Les difficultés sont plus particulièrement prononcées sur les sociétés de 50 à 99 salariés dont les défaillances ont crû de 20% en 2019 et de 33% sur le seul dernier trimestre », indique le cabinet. Plus généralement, les trois quarts des jugements concernent de très petites entreprises avec 39.000 défaillances sur les 52.002 enregistrées. Altarès a cependant constaté une amélioration sur le dernier trimestre 2019, avec une baisse de 8,8% des défaillances par rapport à la même période de 2018. Par secteurs, les défaillances en 2019 sont en recul de 7,6% dans l'industrie manufacturière, les services aux entreprises (-5,6%), la restauration (-5,5% malgré une hausse de 6,1% en fin d'année), le commerce de détail (-6,7%), la construction (-5,4%), mais en hausse dans les transports (+5,3%) et les services informatiques (+4,3%). 

La CCI de Bretagne table sur un niveau d'activité stable 

D'après la dernière enquête de conjoncture de la CCI de Bretagne, le niveau d'activité du second semestre est resté globalement stable. Les dirigeants bretons interrogés pour l'enquête se montrent prudents quant à la situation économique à venir, sans toutefois être pessimistes. De manière générale, l'enquête révèle que chaque indicateur d'activité s'est maintenu sur les six derniers mois à un niveau très proche voire même identique à celui observé au premier semestre 2019. 38,6% des chefs d'entreprise interrogés font état d'une hausse de leur chiffre d'affaires, contre 37,7% lors de la précédente enquête. Dans le détail, la situation s'est améliorée dans le commerce et la construction conserve une activité bien orientée. Le début d'année 2020 devrait se poursuivre dans la continuité de fin 2019. 

Volume d'offres d'emplois en hausse pour la Bretagne 

D'après les données issues des plateformes du groupe HelloWork (RegionsJob, ParisJob, Cadreo, BDM/job), 815.000 offres d'emplois uniques ont été publiées en 2019. Après un début d'année à +5% d'offres diffusées au niveau national, la reprise de l'emploi s'est progressivement accélérée puisque le deuxième trimestre a enregistré une hausse de 13%, le troisième de 19% et le 4ème trimestre de 34%. Si l'Île-de-France est en tête des régions les plus dynamiques avec une évolution de +34% en 2019, la Bretagne arrive en 4ème position avec +18%, juste derrière la région PACA (+30%) et l'Occitanie (+22%). Le Grand Est ferme la marche avec +8% d'offres d'emplois diffusées en 2019. 

Bretagne : un contrat d'objectifs pour les travaux publics 

Secteur clé de l'économie bretonne, le secteur des travaux publics regroupe 530 entreprises et emploie 12.000 salariés. Afin de féminiser le secteur et y attirer des jeunes, la Région et les représentants paritaires de la branche professionnelle des travaux publics ont signé un contrat d'objectifs le 17 janvier. Portant sur les années 2019 à 2022, ce contrat se traduira par une adaptation des formations, une amélioration programmée des conditions de travail dans les différentes entreprises pour qu'elles soient plus attractives. Les transformations énergétiques, le numérique, sont également des thèmes sur lesquels portent ce tout nouveau contrat d'objectifs. 

Tourisme : Bpifrance lance un nouveau prêt, sans garantie, pour les PME et TPE 

Pour répondre à de nouveaux besoins, la banque publique Bpifrance a annoncé avoir lancé un nouveau prêt « sans garantie » destiné aux PME et TPE du tourisme. Avec 2,4 milliards investis en 2018 dans quelque 14.000 entreprises en lien avec le tourisme, Bpifrance n'est pas novice dans le secteur. Ce nouveau Prêt Tourisme est fait pour prendre du risque, là où les banques traditionnelles ne s'aventurent pas toujours. D'un montant compris entre 30.000 et 1 million d'euros, sur une durée de dix ans maximum, ce prêt bénéficie « d'un différé de remboursement en capital de six à 24 mois, en fonction de la maturité du projet. Il intervient en outre en co-financement d'un crédit bancaire ou participatif, ou d'une levée de fonds d'un montant au moins équivalent ». Ce prêt est destiné à financer tout autant l'extension, la modernisation, la mise aux normes et la transformation notamment numérique des activités traditionnelles du secteur, que l'émergence d'activités nouvelles, favorisant notamment le tourisme éco-responsable. De son côté, la Banque des Territoires (Caisse des dépôts) « apporte son soutien » à ce nouveau prêt, et rappelle qu'elle agit pour sa part principalement « sur les équipements, tels les ports de plaisance, les parcs à thème, le thermalisme ou les équipement sportifs ».