Economie

Les agriculteurs craignent de manquer de bras

Economie

Publié le 24 mars 2020

agriculteur

« Alors que les récoltes débutent, que les semis des cultures de printemps ont commencé, les agriculteurs employeurs sont extrêmement préoccupés par la fermeture des frontières », a indiqué la FNSEA dans un communiqué.

Craignant un manque de main d'œuvre sur les exploitations, le syndicat agricole a demandé à l'Etat des assouplissements temporaires :

  • adaptations en matière de durée du travail,
  • recours au travail de nuit,
  • défiscalisation des heures supplémentaires pour faire face à l'absentéisme,
  • recours facilités aux contrats à durée déterminée et au travail temporaire,
  • facilitation de la mise à disposition de salariés entre entreprises,
  • recours à des salariés placés actuellement en chômage partiel pour venir en renfort des entreprises en forte activité, notamment saisonnière,
  • ou encore ouverture des frontières pour les travailleurs saisonniers issus de pays membres de l'UE.

Cerfrance Brocéliande