actualités

Lettre d'information ACS du 29 octobre 2018

Publié le 29 octobre 2018

Conjoncture Ille-et-Vilaine : le ralentissement de l'économie se confirme au 3e trimestre 2018 

D'après l'enquête de conjoncture menée par l'observatoire économique de la CCI Ille-et-Vilaine, l'activité des entreprises bretilliennes reste dynamique au 3ème trimestre 2018 même si un ralentissement est constaté par rapport à la situation très favorable du 2e semestre 2017. Le solde d'opinion concernant l'évolution du chiffre d'affaires reste positif mais baisse nettement, de + 22,8 points au 2e semestre 2017 à + 10,8 au 1er semestre 2018. Concernant les projets d'investissements, ceux-ci sont nombreux en Ille-et-Vilaine, favorisés par le dynamisme de l'activité. 1 chef d'entreprise sur 5 indique en effet avoir augmenté ses dépenses d'investissement au 3ème trimestre. Malgré des taux d'intérêt réels toujours aussi bas, l'investissement pourrait être freiné par les capacités d'autofinancement des entreprises, affectées par la hausse du cours des matières premières et la progression des salaires. Enfin, au 3ème trimestre 2018, 18,2% des entreprises ont augmenté leur effectif et 11,5% l'ont diminué. 

Le Chômage en hausse en Bretagne, au troisième trimestre 2018 

Selon des chiffres publiés par le ministère du Travail, la Bretagne a vu son nombre de chômeurs augmenter au troisième trimestre 2018 (+0,6%), pour atteindre 268.630 personnes. Sur un an la hausse est de 0,1%. Dans le détail, c'est le département de l'Ille-et-Vilaine qui a subi la plus forte hausse sur ce trimestre avec +1,1% (+0,9% sur un an). 

La Banque de France va créer une plate-forme dédiée aux TPE 

Afin de renforcer son soutien auprès des créateurs et dirigeants de TPE, la Banque de France a officiellement annoncé, lors de la 2e édition de la convention des Correspondants TPE, le lancement en 2019 d'un « hub fédérateur d'informations et de formations ». Plus concrètement, cette nouvelle plate-forme en ligne sera amenée à regrouper à la fois des contenus de la Banque de France et des informations, expertises et formations provenant des réseaux professionnels partenaires de l'écosystème TPE-PME. Grâce à ce dispositif, les entrepreneurs auront la possibilité « d'approfondir leurs connaissances » et « d'anticiper des difficultés », notamment sur des aspects financiers et de gestion. 

Entreprendre : la région Bretagne propose son «Pass Création» 

Alors que 19.513 entreprises bretonnes ont vu le jour en 2017 et que 32.000 sociétés pourraient potentiellement chercher un repreneur dans les 10 prochaines années, la région Bretagne a décidé de soutenir cette dynamique en proposant le «Pass Création». Accessible à tout porteur de projet, quel que soit son statut (demandeur d'emploi, salarié, bénéficiaire d'un congé parental…), ce dispositif peut concerner tout projet formalisé de création ou de reprise, pouvant être monté dans un délai de court terme (sous 1 an maximum). À la clé : un accompagnement individuel sur mesure. 

Les PME et TPE gardent un accès très large au crédit 

Le 25 octobre, la Banque de France a dévoilé les résultats de son enquête trimestrielle concernant l'accès au crédit des entreprises. Selon l'institution, l'accès des TPE au crédit reste large puisqu'une grande majorité des PME et TPE ayant demandé un crédit au troisième trimestre 2018 l'ont obtenu, en totalité ou à plus de 75%. Pour les prêts en trésorerie, ils sont accordés à 84% pour les PME et à 65% pour les TPE, des taux en légère baisse par rapport au deuxième trimestre (87% pour les PME et 73 % pour les TPE). Entre juillet et septembre, les crédits les plus largement accordés sont les crédits d'investissement. En effet, l'accès à ce prêt s'est stabilisé à 95% pour les PME et à hauteur de 85% pour les TPE, en légère hausse par rapport aux trois mois précédents (84%). Concernant les crédits d'équipement, les obtentions se maintiennent à 89% pour les PME. Au niveau des demandes, c'est le crédit d'investissement qui reste le plus convoité. 

Transfair, un salon pour sensibiliser à la transmission d'entreprise 

Le 4 décembre prochain, le Palais Brongniart accueillera le salon Transfair, un événement dédié à la transmission d'entreprise en France. Selon une étude de la BPCE, 75.000 entreprises sont transmises chaque année et 185.000 sociétés sont également susceptibles d'être concernées par la problématique de transmission. Pour faire face à cet enjeu, le salon Transfair propose une journée de conférences, d'ateliers et de formations à destination des dirigeants concernés par la transmission ou la reprise d'entreprise. L'objectif de la journée vise à accompagner les dirigeants pour assurer la pérennité de leur activité et les mettre en relation avec des professionnels du conseil. 

La Fédération française du bâtiment redoute la régionalisation des Chambres de métiers et de l'artisanat 

Actuellement débattu à l'Assemblée nationale, le projet de loi Pacte a déjà fait l'objet de modifications, qui soulèvent bien des interrogations au sein de la Fédération française du bâtiment (FFB). Les députés ont notamment adopté un amendement prévoyant une nouvelle organisation du réseau des Chambres de métiers et de l'artisanat (CMA). Alors qu'elles assuraient un lien de proximité grâce à leur échelon départemental, celles-ci pourraient ainsi devenir des établissements publics régionaux s'appuyant sur le modèle des Chambres de métiers et de l'artisanat de région (CMAR). Selon la FFB et ‘'Fiers d'être artisans'', ces nouvelles délégations « n'auront aucune capacité d'action, de décision et encore moins de rôle opérationnel. Dans ce sens, les deux organismes demandent donc « le maintien de CMA de proximité », qui doivent rester avant tout « un outil au service des artisans et pour les artisans ».